Cabinet Dentaire des Docteurs Daunis Richard et Daunis Damien
Omnipratique-Implantologie-Chirurgie buccale et Parodontologie.
Chirurgiens-Dentistes à Argelès sur Mer

73 avenue de la libération - 66700 Argelès sur Mer

Tél. : 04.68.81.18.44
Tél : 09.61.26.94.57

- Fax : 04.68.81.18.44

Le diagnostic différentiel doit se faire avec un mélanome.

Tatouage des gencives et de la muqueuse buccale par l'amalgame dentaire et par les particules métalliques des différents matériaux utilisés en dentisterie.

Ces différents tatouages sur la gencive et les muqueuses gingivales sont dus à la persistance de particules métalliques dans le tissu conjonctif sous jacent.

 Les tatouages métalliques.

Le tatouage métallique et le tatouage par l'amalgame d'argent sont des lésions courantes en bouche, à ne pas confondre avec les colorations brunâtres de la pigmentation raciale des peuples du sud.

Cette pigmentation était fréquente il y a encore quelques années et elle pouvait représenter jusqu'a 8 à 10 % de la population du cabinet dentaire. Mais depuis l'utlisation  de matériaux dentaires d'obturation à base de résine composite et de verre ionomère le nombre d'individu qui présente ces tatouages est en diminution.

Cause de ces tatouages.

Dans la plus part des cas le tatouage est présent sur la gencive attachée, ou sur la gencive libre, sur la muqueuse au niveau des apex des dents et parfois même sur la muqueuse jugale ou palatine.

Cliniquement ces lésions  sont pigmentées de couleur bleutée ,voir noir ou gris ardoise il n'existe pas de relief sauf lorsqu'il s'agit d'inclusions de morceaux d'amalgame. Les particules métalliques ou d'amalgame sont pulvérisées sur un tissu muqueux sanguinolant  entrainant un tatouage par les particules finement détruites par les fraises dentaires, ces particules se dispersent le long des fibres du tissu conjonctif bléssé, réalisant de la sorte une véritable imprégnation d' ions métalliques dans les fibres de collagène du tissus conjonctif sous jacent à l'identique du tatouage réalisé par les tatoueurs, qui font pénétrer l'encre dans le tissu conjonctif sous cutané. On comprends dés lors que ces tatouages métalliques et argentiques sont indélébiles.

Il faudra toujours faire un diagnostic différentiel de ces lésions avec des mélanomes qui eux présentent toujours un certain relief.

  Origines de ces différents tatouages .

 -Pendant l'extraction d'une dent présentant un important amalgame, lors de la  séparation des racines il peut y avoir une pulvérisation des particules d'argent dans le tissu conjonctif bléssé par une mauvaise manipulation des fraises, cela peut entrainer un tatouage de la gencive attaché ou libre.

- La fracture d'amalgame lors d'une extraction, le davier fracturant une petit morceau de l'amalgame dès lors il peut t'avoir une iinclusion des fragments d'amalgame dans la plaie, la cicatrisation dans un deuxième temps entraine les particules d'amalgame au voisinage de la muqueuse gingivale. Entrainant une lésion pigmentée bien limitée autour du débri d'amalgame.

- Lors d'une taille d'un moignon dentaire sur une dent qui  présente un important amalgame, si un geste intempestif entraine une lésion de la  gencive attachée ou du sulcus de la dent traitée, les micros particules d'argent pulvérisées par la turbine ou le contre angle rapide vont s'inclure dans la muqueuse entrainant un tatouage argentique de cette gencive attachée.

Nous pouvons voir le même phénomène que celui qui est décrit ci dessus lorsqu' on découpe (pour une reprise de soins endocanalaire) d'anciennes couronnes en or blanc et parfois également avec certains alliages semi-précieux qui constituent certaines couronnes métalliques contenant de l'argent dans l'alliage.

Il y a de nombreuses années on pouvait voir également des tatouages au niveau de l'apex (pointe inférieure de la racine) des dents obturées au niveau de leurs canaux avec des cônes d'argent et un ciment de scellement, ces tatouages étaient fréquents lorsque nous avions une fenestration  osseuse  au niveau de  l'apex.

Il est décrit également  lors de sections de couronnes dentaires en bouche avec des disques en carborandum des tatouages dus à la persistance de particules d'ébonite lors de pénétrations accidentelles de ces disques contre la muqeuse jugale.

L'obturation canalaire superficielle d'une dent de lait  par un matériau contenant de l'argent peut être responsable du tatouage métallique de la gencive soit d'emblée soit aprés exposition du matériau  lors de la résorption de la ( ou des) racines de la dent de lait .

On voit également se genre de tatouage, aprés des obturations à rétro avec de l'amalgame d'argent lors des résections apicales.   Cette pratique était encore enseignée dans nos facultés dans les années 1980 .On voit alors qu'elles années aprés l'intervention un tatouage argentique gris bleuté en regard de l'apex de la dent traitée.

Diagnostic différentiel

 Il faudra faire ce diagnostic différentiel avec:

1. le mélanome buccal

2. le bimétallisme buccal qui crée une véritable pile entrainant des corrosions des différents métaux présents en bouche sur les couronnes prothétiques et qui donnent un tatouage grisatre sur le sulcus des couronnes .

3.le syndrome de Laugier Hunziker qui associe des pigmentations des gencives et des ongles.

4.la maladie endocrienne d'Addison qui donne également des colorations des muqueuses gingivales.

5.Les tatouages raciaux des gencives  de l'etnie Malienne.

Conclusion

  • - Le tatouage métallique et argentique en bouche n'est pas une tumeur.
  • - Si un doute persiste il faut surtout faire un diagnostic différentiel avec un mélanome et les autres maladies décrites plus haut.
  • - Il est inesthétique comme tous les tatouages.
  • - Lorsqu'il est de petite taille une chirurgie correctrice peut être envisageable .
  • - Il a toujours une origine traumatique qui peut remonter à plusieurs années en arrière.

Dr Daunis Richard.

Article rédigé par le praticien le 21/06/2017